Nos derniers avis

samedi 26 octobre 2013

Une impression sur: "La face cachée de Margo" de John Green

La face cachée de Margo
John Green 



Quentin, lycéen, n'a d'yeux que pour Margo, sa voisine et amie d'enfance qui ne lui adresse plus la parole depuis bien longtemps. Jusqu'au jour où Margo réapparaît pour l'entraîner dans sa vengeance. Mais le lendemain, elle disparaît... 

Petite parenthèse sur un truc plutôt insignifiant qui m'a tout de même gênée dans le livre: les surnoms. L'auteur surnomme toujours Quentin Q., alors qu'il s'embête à écrire le nom de Margo en entier: Margo Roth Spiegelman. D'accord, Q. pour surnom, ça peut le faire, sauf si trois lignes plus tard on écrit Margo Roth Spiegelman au lieu de Margo... Bon, ce n'est pas très grave vu que l'histoire est racontée à la première personne, mais j'ai trouvé ça pénible. 
Sérieusement, Quentin et Margo c'est beaucoup mieux que Q. et Margo Roth Spiegelman, non? 
Enfin. On peut dire que le début ne m'avait pas emballée. Les blagues très crues de Ben et les dialogues tournant presque tous autour du bal du lycée, non merci. En revanche, à partir de la vengeance de Margo, j'ai commencé à apprécier le livre. Il y avait plus de suspens, les stratagèmes étaient ingénieux, le livre devenait sympa. L'histoire du poème m'a cependant un peu énervée, parce que je ne suis pas très "poésie" et que je n'avais pas envie de lire Whitman. Et là, la virée en voiture pour retrouver Margo. Génial! J'applaudis! Chapeau bas, c'était le meilleur moment du roman. J'ai adoré le personnage de Lacey, qui aurait pu être encore plus élaboré selon moi. Donc la petite virée en voiture, OK, superbe, ils arrivent, vont ils retrouver Margo et puis paf, la fin. Qu'est ce que c'est que cette FIN? J'avais envie de prendre Margo et de la claquer au mur. SPOILER je suis désolée, le truc du "je voulais m'évader j'ai inventé des indices pour que tu me retrouves mais en fait je ne voulais pas que tu me retrouves" FIN DU SPOILER ça a complètement cassé la belle image que je m'étais faite de ce roman. Pour moi, John Green a choisi cette fin car il ne savait pas comment terminer son histoire, alors il a bricolé quelque chose de pas crédible du tout. 
Cette fin débile, ça mérite encore moins que deux étoiles: c'était décevant. Heureusement que la virée en voiture était là pour rattraper le coup... 
En bref, un livre sympa avec une fin à côté de la plaque. 

6 commentaires:

Merci pour tous vos commentaires, ils nous motivent!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...