Nos derniers avis

jeudi 28 novembre 2013

Une impression sur: "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

Zazie dans le métro
Raymond Queneau



Zazie, fillette plutôt mal élevée, débarque à Paris chez son tonton Gabriel et sa tante Marceline. Rien ne l'intéresse, mise à part une chose... le métro! 

Résumer ce livre en un mot? Particulier. Tout est particulier! Les personnages, le style d'écriture, les aventures de Zazie... On accroche ou on accroche pas. Personnellement j'ai accroché. Mon personnage préféré reste la veuve Mouaque, mais sinon je les aime tous! Laverdure aussi est attachant, malheureusement à cause du style (particulier) j'ai été parfois un peu confuse. Il m'a fallu pas mal de temps pour comprendre que les bloudjinnzes c'était les jeans. Si comme moi, vous butez sur un mot un peu bizarre, dites le à voix haute, cela vous aidera! 
En fait, j'ai lu Zazie parce que c'était un classique, un très vieux classique. Je voulais me réconcilier avec les classiques à cause de cette affreuse rencontre qu'a été la mienne avec Madame Bovary. (Franchement... je n'ai même pas fini Madame Bovary. Trop ennuyeux. Après, c'est mon avis, et je crois que je n'ai pas fini avec ce livre vu que je vais devoir le relire au lycée!) Revenons à Zazie. Je conseille cette édition folio junior, parce que les pages sont belles et qu'il y a des illustrations qui permettent de mieux comprendre quand le style nous embrouille! 

EXTRAIT: (un passage un pas très marrant mais qui m'a fait rire quand même) 

"– Et ça! là-bas!! regarde!!! le Panthéon!!!!
– C'est pas le Panthéon, dit Charles, c'est les Invalides.
– Vous allez pas recommencer, dit Zazie.
– Non mais, cria Gabriel, c'est peut-être pas le Panthéon?
– Non, c'est les Invalides, répondit Charles. Gabriel se tourna vers lui et le regarda dans la cornée des yeux:
– T'en es sûr, qu'il lui demande, t'en es tellement sûr que ça?
Charles ne répondit pas.
– De quoi que t'es absolument sûr? qu'il insista Gabriel.
– J'ai trouvé, hurle alors Charles, ce truc-là, c'est pas les Invalides, c'est le Sacré-Cœur.
– Et toi, dit Gabriel jovialement, tu ne serais pas par hasard le sacré con?
– Les petits farceurs de votre âge, dit Zazie, ils me font de la peine."


3 commentaires:

  1. Je vois que Madame Bovary a fait une traumatisée de plus ! ^^ J'ai du le lire au lycée quand j'étais en seconde, et bien je me suis arrêté à la première partie (page 92 du moins -> bonne mémoire pour ce genre de traumatisme). De toute façon, le prof nous racontait tout le livre donc pas besoin de tout savoir (ou alors résumé wikipédia la veille du contrôle ^^)
    Bref, pour en revenir à Zazie dans le métro, je ne l'ai pas lu. Mais je devrais, il a l'air sympa, surtout d'après ton avis. Et en plus, ça parle de Paris et du métro *w*

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre ne me tente pas trop, j'ai lu pas mal de critiques négatives dessus, comme quoi c'était vraiment bizarre^^

    RépondreSupprimer

Merci pour tous vos commentaires, ils nous motivent!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...